HannaH Plan financier

Constitution de société et test de liquidité pour distribution de dividendes: deux missions comparables pour le comptable !

Constitution de société et test de liquidité pour distribution de dividendes: deux missions comparables pour le comptable !

La liquidité au centre de la préoccupation du Législateur !

Au moment d’une constitution de société, le comptable se doit d’analyser non seulement la rentabilité, mais aussi la liquidité potentielle du projet sur, au minimum, les 24 premiers mois de l’activité. Pour établir une étude pertinente, il est conseillé d’établir un tableau de trésorerie au minimum mensuel montrant les différentes rentrées et sorties sur la période étudiée. Outre les produits et charges d’exploitation, les investissements, … il sera primordial de prendre en compte les différents paramètres influençant cette trésorerie mensuelle. Délais de paiement, délais de livraison, régime TVA, versements anticipés, remboursements de capitaux et d’intérêts, … tout devra être pris en compte pour dégager une viabilité du projet tant au niveau de sa rentabilité que de sa liquidité.

Lors d’une distribution de dividendes, le test de liquidité ne diffère pas beaucoup de l’analyse de la trésorerie d’une entreprise en constitution. En effet, la mission du comptable est d’établir un plan financier prévisionnel allant jusqu’à au minimum 12 mois à compter de la date de libération des dividendes.

Tout comme pour une constitution, le professionnel du chiffre devra se baser sur les données prévisionnelles du client pour établir si oui ou non, la distribution de dividendes est raisonnable au moment choisi. Quels sont les prochains investissements prévus ? Des changements sont-ils à considérer au niveau des charges de personnel ? Les accords avec les fournisseurs vont-ils changer ?Tout élément qui peut influencer la trésorerie des prochains mois devra être pris en considération.

Le challenge du comptable sera ici d’établir le plan financier en commençant ses prévisions sur la situation comptable actuelle du client et non sur une page blanche comme pour une constitution.

Tout comme la création d’un plan financier pour la constitution d’une société, le plan financier à établir pour le test de liquidité lors de la distribution de dividendes est une nouvelle mission qui devra trouver sa place dans le plan tarifaire du comptable et de sa fiduciaire. Une nouvelle analyse qui, si elle est faite correctement, sera intéressante… mais qui pourra prendre du temps, tout comme lors d’une constitution.